Sélectionner une page

En cette 89ème journée du Vendée Globe, les skippers en lice font tout ce qu’ils peuvent pour franchir la ligne d’arrivée selon leurs capacités et leurs aptitudes. Tel ne semble pas être le cas du site du Vendée Globe, un site fabuleux auquel je suis accroché depuis deux mois ou plus. Les fonctionnalités du site sont merveilleuses mais laissez-moi vous dire que, depuis que le PC de la course a louvoyé de Paris aux Sables, il semble enlisé dans le sable à Olonne. Photos recyclées, moins d’articles nouveaux, et les derniers articles sont relativement insipides, sans compter les problèmes ou erreurs techniques du site. Il n’en reste pas moins que le site est très bien conçu mais il tombe en désuétude. Qué passa ?

Il y a toujours le site YachtPals où bon nombre de skippers du Vendée Globe ont chacun leur blogue. Les deux ensemble: Vendée Globe et YachtPals dressent des portraits complémentaires de la situation.

Holà du Vendée Globe, tenez bon la barre et le vent jusqu’à la fin. Pas payant…? Qui dit que la course au large devait être payante une fois le trio de tête touchant au but ?

En ce 89ème jour de course, on note la bonne performace de Guillemot (3e) passé à l’ouest de l’anticyclone des Açores et filant à 16 noeuds de moyenne, cap au nord-est.

Davies la trouve moins drôle mais son entrain ne lâche pas. Après avoir opté pour un passage à l’est du centre anticyclonique, elle s’est orientée à la dernière minute pour un passage par l’ouest. La dernière carte des vents indique qu’elle aurait pu s’en tenir à sa première option, c-à-d. passage à l’est tout en évitant le centre anticyclonique.

Thompson (5e) va passer à l’ouest aussi. Cafarri (6e) navigue à bonne vitesse presque franc nord, ce qui lui laisse le temps de choisir entre l’option est ou ouest.

Le deuxième en course, Le Cléac’h, était à 110 nautiques des Sables au pointage de 15 h, et marchait prudemment à 8 noeuds dans une mer aussi dure pour le skipper que pour le bateau. Pas beaucoup de répit pour ce deuxième skipper attendu demain matin aux Sables.

Boissières (7e) cavale au nord-nord-ouest, par vent de travers dans de bon alizés, aux abords du 10ème parallèle nord.

White (8e) s’annonce à 250 nautiques du pot-au-noir qu’il franchira sans difficultés selon la carte des vents.