Sélectionner une page

Horn a réussi à faire monter Le Cam à bord de PRB. On ne sait pas encore comment Le Cam a réussi à sortir de VM Matériaux puisque le maxi avait complètement chaviré, quille en l’air, après avoir perdu le bulbe de lest. De plus, le sas de sortie de secours aménagé dans le tableau arrière était immergé, une autre anomalie à élucider.

Riou ne voulait pas laisser Le Cam passer une nuit à grelotter en attendant les secours chiliens et a effectué plusieurs passages au grand ralenti le long de VM Matériaux pour permettre à Le Cam de sauter sur son bateau. Au dernier passage, l’opération a réussi. Toutefois, le gréement de PRB s’est pris dans la quille de VM Matériaux et a subi des dommages que les deux hommes, Riou et Le Cam, se sont empressés de réparer pour ne pas mettre la mâture de PRB en péril. PRB a repris sa route à vitesse réduite, question d’évaluer l’état du gréement. Il est suivi de le Cléac’h sur Brit Air pour plus de sécurité.

Les secours chiliens ont annulé l’opération de sauvetage et le pétrolier qui tenait compagnie au naufragé a repris sa route, lui aussi. VM Matériaux subira sans doute le même sort que le maxi de Yann Eliès, qui a coulé après le sauvetage d’Eliès.

Signalons en terminant que Desjoyeaux (1er) a bifurqué à l’est sitôt passé les Malouines. De là à savoir ce qu’il mijote comme stratégie de course, seul le proche avenir nous le dira. Jourdain (2e), maintenant à la hauteur des Malouines, a repris du terrain sur lui.